Activités Sportives

  1. 1

 

 

Les multiples intérêts de la pratique sportive

De tout temps la pratique sportive a été considérée comme un moyen de dépassement personnel et d’affirmation de son appartenance au groupe social, La force, l’habileté, la vitesse, la puissance, la résistance, la capacité de vaincre étaient données à celui qui se distinguait. Reconnu, il était honoré, riche et glorieux.

Cependant il a fallu le vingtième siècle pour que soient intégrées dans la notion de sportif, les personnes ayant un déficit physique ou sensoriel.
Dans la plupart des cas la pratique d’un sport pour une personne déficiente sensorielle est avant tout une opportunité de développer ses facultés physiques, d’entretenir sa résistance à l’effort et discipliner sa réactivité émotionnelle.

Pratiquer c’est aussi rencontrer d’autres personnes, sortir de l’isolement, trouver de nouvelles motivations. Par lents adaptations aux différents niveaux de déficit, chacun est susceptible de trouver dans ces activités ce qu’il est venu chercher et parfois trouver des intérêts inattendus, C’est souvent un sas à une activité sociale plus étendue.

Dans l’ensemble des aptitudes que se doit de posséder une personne déficiente visuelle, la capacité d’appréciation et d’exploitation des diverses inhumations sensorielles (auditives, tactiles, et autres) en est une des plus importantes.

L’exercice, le jeu, peut lui permettre d’augmenter concomitamment son degré de vigilance aux obstacles et sa capacité d’intervenir et d’agir en mouvement, rapidement, en sécurité.

Le sentiment de peur, la permanence du besoin de protection, sera remplacé progressivement par une capacité à affronter les dificultés de toutes sortes: physiques, psychologiques ou environnementales.

Le ceci foot

Le goal ball

La natation

Le judo

Le goal ball

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *